Menu Fermer

Braine-l’Alleud. Le lion Scourneau restera-t-il au sommet de la butte? Ou sera-t-il mangé par une possible alliance alternative? Le scrutin communal de 2018 s’annonce plus serré qu’en 2012

Avec le “divorce à l’amiable” entre MR et PS, le jeu s’ouvrira-t-il à Braine-l’Alleud ?

Le score avait été sans appel au lendemain des élections communales de 2012:
La Liste du Bourgmestre (LB), liste de cartel MR-PS, avait raflé 20 sièges sur 33, permettant ainsi à Vincent Scourneau de ceindre pour la troisième fois l’écharpe mayorale.
Le bourgmestre MR de Braine-l’Alleud brigue aujourd’hui un quatrième mandat et espère bien que sa liste obtiendra encore une majorité absolue.
Mais un élément de taille change la donne: fini le tandem MR-PS, les socialistes ont préféré se présenter seuls pour ces communales, avec une liste baptisée PluS. “Cela n’a rien à voir avec le MR, nous déclare la tête de liste Sophie Marcoux, mais avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps au niveau du parti, les socialistes brainois voulaient se reconcentrer sur leurs valeurs“.
C’est donc la quatrième échevine, Sophie Marcoux, qui emmène la liste, l’actuel président du CPAS, Olivier Parvais, deuxième score brainois en voix de préférence, ayant choisi de quitter la vie politique dès janvier 2019.

Une majorité alternative?

Peut-on pour autant parler de rupture définitive entre les deux formations?
Ni du côté de PluS, ni de celui de la Liste du Bourgmestre, on n’exclut de se reparler au lendemain des élections. “Il n’y a jamais eu de rupture“, insiste Vincent Scourneau, par ailleurs grand ami d’enfance du président du CPAS. Le bourgmestre rappelle néanmoins qu’il n’exclut pas une alliance avec une autre liste, au lendemain du 14 octobre.
Cette scission de la Liste du Bourgmestre en deux donne cela dit des ailes aux groupes d’opposition. Olivier Vanham, chef de file de la liste Intérêts Brainois, voit ici une réelle opportunité de proposer une majorité alternative aux indéboulonnables libéraux. “Le jeu s’ouvre enfin. On verra si les Brainois veulent autre chose“, commente celui qui s’est classé troisième en voix de préférence en 2012.
Il confirme avoir approché notamment Ecolo et PluS pour former cette majorité alternative. On sera également attentif aux scores de DéFI, titulaire d’un siège au conseil communal, et de la liste du nouveau parti Intérêt Citoyen, composée de novices en politique, qui se présente, selon les dires de son président et tête de liste, Stanislas de Lantsheere, comme “une alternative aux bleus“.
Le jeune parti devrait présenter ici une liste incomplète. Ce sera aussi le cas pour le Parti Populaire qui présente aussi une liste pour la première fois à Braine.

Source: RTBF Stéphanie Vandreck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up